Le Festival du Vivant

                  

logo-festival-vpapier-5-3.jpg

Remerciements

 

Après la rencontre Festival du Vivant du samedi 20 Décembre 2014, nous  remercions vivement Willem et Sophie pour leur accueil  chaleureux et fidèle, pour la troisième année. Nos remerciements vont aussi aux intervenants, aux musiciens et aux peintres.

La soirée fut ainsi un moment de partage et de convivialité, dans la simplicité, pour tous les participants.

Cette année, la rencontre nous a amené à découvrir diverses formes de thérapies, à travers des témoignages d’expériences de vie qui ont mené des personnes à s’intéresser et à se consacrer à une thérapie.

 

Intervenants

  • Sophie Lecoquierre  pour  Ennéagramme 
  • Willem Reitsema et Alain Blondel pour les massages
  • Quentin Gueguen pour les Routes du partage
  • Philippe Demaison pour les  Thérapies du Vivant
  • Martine Bouf, Art thérapeute
  • Emmanuel Stivet,  Naturopathe
  • Laurence Cadou,  Musicothérapeute
  • Serge Delamare, pour Le Grain, association d'économie solidaire

 Les saveurs musicales et picturales étaient toujours au rendez-vous et sont venues  ponctuer les témoignages.

 

Peinture : Sur le thème des 4 éléments

  • L'Eau Pierrette Blondel
  • Le Feu Aline Berthaud
  • La Terre collection particulière
  • L'Air Clairelise Chobelet

 

Musique

  • Dvorak : Quatuor pour piano et cordes, 1er mouvement par  Willem Reitsema et le  trio Vallone
  • Bach : trois dernières variations de Goldberg par Dorothée Hurel

 

 Merci à tous et tous nos Meilleurs voeux dans tous les domaines : Paix, joie et Lumière

 

 

************************************************************

** Festival du Vivant 1er et 2 juin 2013 **

 

L'équipe du Festival du Vivant est heureuse de vous avoir acueilli si nombreux et vous remercie chaleureusement de

votre participation à la première édition du Festival du Vivant.

 

photos du Festival

 dsc-5373.jpeg

   dsc-5144-1.jpg

dsc-4973-1.jpeg           

dsc-5433-1.jpeg

      photo-11-1.jpg

 

dscn4648.jpeg

 

 

 

capture-d-ecran-2013-05-15-a-11-20-23-1.png

Cliquez ici pour voir l'affiche en grand format :      affiche-1-festival-du-vivant.pdf affiche-1-festival-du-vivant.pdf

 

 

 

 

Programme du Festival

  Le Festival se déroule le 1 au 2 juin 2013 à l’hôtel des ingénieurs, 9 rue Carlo Porta dans le quartier de l’Eure. Le Havre rue perpendiculaire au boulevard Jules Durand

Présentation et hommages des œuvres de Bernard Xénakis avec la présence de Madame Xénakis.

  Participation d’artistes-peintres dont :

 -Clairelise Chobelet

-Alain Cressent

 -Alain Santchy

-Dominique Sinoquet

 -Aline Mingot

 

Stands d'animation :

 « Sagesses et cultures du monde », organisé par l'association « les Yeux d’Elsa » fondée par madame Khamsa Berrehil.

 « Expérience et symbolisme du Labyrinthe minéral et végétal  », organisée par Philippe Demaison,Gérard Cocheril et Esméralda Gregoire . Venez expérimenter les méandres des 2 labyrinthes en binômes. 

  « Présentation des associations et  de leur engagement au quotidien  » . Christian Canel avec le Pacte Civique,  Khamsa Berrehil pour la bouquinerie et lieu d’échange  « Les Yeux d’Elsa » (café littéraire), Didier Eudes : artiste peintre/sculpteur et conteur/illustrateur, Brigitte Doussin de l'association « Matern'et lait  » ,

« act'2  »  Association qui a pour objet de federer les forces vives des quartiers sud pour le développement et le rayonnements de ces quartiers eMaria Brault pour l’association Franco-Brésilienne.

« l’Arbre à Souhait » Venez vous assoir et écrire votre/vos souhaits pour la terre, nos enfants, notre humanité. Animé parSibylle Wittendal, Dominique Léturgie et Didier Eudes.

 

L’équipe du Festival du Vivant met à votre disposition une garderie le samedi.

 

 

Samedi 1er juin

 

16 heures

 Ouverture du Festival par Philippe Demaison avec l’association Franco-Brésilienne.

  Musique brésilienne avec un atelier samba et une exposition photos : les enfants du Brésil.

 17 heures

Avant-première du film « Une nouvelle Conscience pour une nouvelle Terre » - Sur les Chemins du Vivant de l’Inde au Mexique en passant par l’Europe, avec Pierre Rabhi, Frédéric Lenoir, Bruce Lipton.

Débat avec les réalisateurs du film, le public et Philippe Demaison.

   19 heures 30 

 Repas cabaret avec les chanteurs  Emilie Yojenka, Hélène Furcagj et Jean Pussin (soufi), en partenariat avec l’association Femmes debout, de Néné Dacosta.

 Lecture de contes et par Didier Eudes.

 

nous sommes complet pour le repas cabaret

le samedi soir , pour la garderie de vos enfants merci de réserver à l'avance et de ramener leur repas du soir.

 

festivalduvivant@gmail.com        06.49.53.31.64

 

 Dimanche 2 juin

 

 11 heures 15

 Atelier Cuisine végétale plaisir proposé par Cécile Pinglier sur inscription (12 places sur inscription avec participation pour les ingrédients).

 Atelier Tente rouge animé par Céline GRANGIER, groupe de parole de femmes. Sous la tente rouge 

 tous les sujets de la féminité peuvent être abordés sans tabou. 

Sur inscription, 9 places

 12 heures 30

 Atelier culinaire oriental proposé par Carole Drougard : l’art du geste –

Sushis et Makis (12 places sur inscription avec participation pour les ingrédients).

 14 heures

 Concert de batteries de Christian Letaillanter de l’école de musique de Fontaine la Mallet.

 Atelier musical de Laurence Cadou – parents / enfants.

 Atelier Corps arc-en-ciel – écriture et mouvement par Myriam Marilleau et Catherine Marquézy.

 15 heures

 Concert des élèves Djembé de Randall Kanza.

 Atelier méditation dansée par Myriam Marilleau et Dominika Sinquin.

 Atelier Tente rouge animé par Céline GRANGIER.

Les Espagnolettes : atelier chants et poésies espagnols.

 16 heures

 Petites histoires d’Anne Gorny. 

 Ensemble de Jazz de Bruno Chemit.

 

  17 heures

 Présentation du film « Une nouvelle Conscience pour une nouvelle Terre » : suivi d’un débat animé par Clairelise Chobelet.

 Présentation d’initiatives locales  et de témoignages avec Néné Dacosta, Christian Canel, Khamsa Berrehil, Didier Eudes.

 18 heures

 Vente d'amuse-bouche et de boissons brésiliennes.

18  Heures 30

 Association Yangalala, danse africaine.

 19 heures

 Concert de musique classique avec Quatuor Vallone et Willem Reitsema.

 Clôture en chansons avec Hélène Furcagj.

 

 festivalduvivant@gmail.com        06.49.53.31.64

 

 

Présentation du film en avant-première : une nouvelle Conscience pour une nouvelle Terre. 

 

 Comment devenir plus conscient du magnifique cadeau qu’est la Vie  qui nous a été confiée : la nôtre, celle de nos enfants, celle de la planète.

 Nous vivons une époque de transformation où l'urgence est de créer un autre rapport au Vivant. Entre les menaces écologiques, économiques, guerrières, etc, le cocooning du monde virtuel et l'égocentrisme de la vie réelle, n'existe-t-il pas une solution pour sortir de cette impasse ? Les crises que nous traversons, qu’elles soient personnelles ou collectives, nous disent quelque chose d’essentiel sur la marche du monde. Elles nous indiquent là où nous devons changer.

 Ainsi, chacun  à sa mesure, de la place qu’il occupe dans le monde, peut influencer et accompagner la nécessaire prise de conscience qu’exige notre époque de mutation. Debout entre Ciel et Terre, l'homme a reçu en héritage une terre féconde qu'il a  endommagée. Comment éveiller la conscience de l’homme, lui permettre d’accomplir son rôle avec sagesse et ainsi de réaliser le sens de sa destinée ? Depuis Lovelock et le microbiologiste américain  Margulis nous n’ignorons plus que notre planète est une seule entité aux multiples interactions entre différents écosystèmes interconnectés.  Cet ensemble forme, ce qu’aujourd’hui plusieurs organismes scientifiques internationaux ont appelé, le « système terre » : un écosystème global autorégulé à la surface de la planète. 

 Pour le prix Nobel de chimie Paul Cutzen  nous sommes entrés dans un nouvel âge géologique, l’antropocène. Pour la première fois dans l’histoire de la terre, l’antropôs — l’homme — est devenu la force géophysique qui modifie le plus la planète. Quelle terre allons-nous léguer à nos enfants ? L’équilibre de l'humanité semble compromis et pourtant l'espoir est là : de nombreuses organisations, associations et personnalités ont compris l'urgence de la situation. Nous voyons fleurir des mouvements tels que la décroissance, la pratique de la méditation, l'engagement dans le pacte civique. Tel le colibri qui fait face à l'incendie en apportant sa goutte d’eau, chacun essaie de réagir pour le bien de l’humanité. Mais peut-être, ne pourrons-nous entrevoir une solution que quand nous aurons compris que quelque chose de plus grand existe en nous ; que la dérégulation de la terre n’est que le reflet de notre perturbation intérieure, du lien brisé avec la vie spirituelle de notre âme ?

 « Une nouvelle Conscience pour une nouvelle Terre » sera le thème débattu durant le prochain Festival du Vivant. Nous avons la joie d’accueillir  l’avant-première  d’un film magnifique produit par Kameha Meah qui interroge les enjeux de notre temps avec notamment Pierre Rabhi, Fréderic Lenoir, Bruce lipton ;  ainsi que de présenter de nombreuses initiatives locales engagées pour  un nouvel équilibre partagé.

 Il y a urgence ! Certes, il s'agit aujourd'hui d'agir ici et maintenant chacun à la mesure de son cœur, en son âme et conscience mais aussi d’éclairer nos raisonnements, nos intuitions par la Sagesse intemporelle qui est à l’origine du mouvement du monde : par l’Essence du moteur immobile grâce auquel l’univers  se meut selon Aristote. Car, ainsi que le dit le maître soufi Ibn Ata Illha : « Qu’a-t-il perdu celui qui L’a trouvé, qu’a-t-il trouvé celui que L’a perdu.»

 

 

                                                                                   Philippe Demaison

 

  

 

Présentation des artistes

 

Les peintres

 

présentation des Œuvres de Bernard Xénakis 

20337-100970199936609-1673805-n.jpg

"La peinture de Bernard Xénakis est avant tout un lieu de gestation, de métamorphose, un appel vers les dieux qui se situe, comme l'exprima Chikamatsu, "dans l'intervalle mince comme la peau qui sépare la vérité du mensonge".  Didier Henry. 

L'artiste Havrais Bernard Xenaxis né en 1947 au Havre était très  attaché à sa ville et a participé à la vie culturelle Havraise . Il a exposé ses oeuvres dans les galeries locales régulièrement, au THV et aussi aux Biennales organisées par les Affaires culturelles. Il a été le premier a avoir son bus océane revisité par ses soins. Il a également enseigné aux Beaux-Art du Havre. 

PrésentationSa toile est divisée en compartiments, par des frontons, des colonnes, des arcades, des balustrades qui ouvrent sur la mer ou la montagne.Peinture méditerranéenne par le sujet et les couleurs o dominent le bleu et le jaune. Ses figures antiques sinon toujours allusivement mythologiques sont emballées dans un fouillis de traits en serpentins, de péplums froissés de sorte que l'on songe à une esquisse rapidement jetée pour un tableau ultérieur. Mais la constance de la méthode crée un style. Entre ce début de décennie 1990 et sa fin, l'écart est grand. Maintenant, il montre des toiles à l'encadrement intérieur peint en arabesques occidentales, entourant un quadrilatère dans lequel des contours de figures sont tracés, souvent en transparences, dans la même tonalité dominante que le pourtour. La transition, c'est Le Palais retrouvé de Cnossos, (1993), dans la série duquel il manie colonne et encadrements.

Expositions : 1991, Letailleur, Paris; 2002, Larock Granoff, Paris, (G).

 

Clairelise Chobelet

capture-d-ecran-2013-05-22-a-13-58-47.png

Elle est peintre avant tout, et puis aussi pédagogue. C'est une seconde nature. Elle possède le don de la transmission de ses acquisitions artistiques, et les progrès remarquables de ses élèves la ravissent et l'émeuvent. Le terme de "plasticienne" convient à définir son travail mais lui parait trop " à la mode".

Ses axes de travail ? Le paysage et le ciels normands bordés d'une mer couleur d'huître mais surtout la "figue humaine", depuis la rencontre de sa muse: gabrielle.

Le lien entre ces sujets ? L'ondulation des vagues et des collines avec la sensualité délicate des nuages que l'on retrouve sur un visage ou dans la courbe d'une hanche

plus d'info sur clairelise-chobelet@orange.fr

  

d'autres artistes

 

 Repas cabaret avec la chanteuse Emilie Yojenka 

capture-d-ecran-2013-05-16-a-10-30-04.png

Emilie Yojenka, professeur d’éducation musicale en collège, compose, écrit et chante ses textes et mélodies depuis plus de sept ans, en s’accompagnant au piano. De bars en tremplins, de scènes en rencontres, le solo devient duo avec le précieux soutien de John Evra, guitariste et talentueux arrangeur.
" A la rencontre de l’association Musicamis (basée sur Evreux), un premier album voit le jour en 2010, baptisé Moments volés. Le groupe évolue et Emilie Yojenka tourne maintenant en compagnie de Fanny Lechevalier, contrebassiste, et Joël Lainé, tromboniste.
" Tantôt intimistes, tantôt festives, les chansons d’Emilie Yojenka sont autant de moments pris sur le vif, de tranches de vies, de personnages ou de regards sur la vie et le quotidien, évoqués avec humour ou mélancolie, fraîcheur et franchise, au rythme de mélodies légères ou poignantes. 

 

 

 

 

Didier Eudes

photodidier-1.jpg

Après 25 ans d'enseignement du Yoga sur la région Havraise, Didier Eudes exprime maintenant sa recherche dans la poésie, la peinture et l'illustration. La démarche Bouddhiste est son fil conducteur avec ce questionnement: qu'est ce donc que ce beau visage de l'humain toujours présent à travers les remous et les convulsions de notre encore magnifique planète bleue...

 

Présentation des ateliers et intervenants 

 

Cécile Pinglier

capture-d-ecran-2013-05-27-a-07-53-15.png

Cécile Pinglier développe une cuisine vitalité. 
Elle adopte l’alimentation vivante de l’Institut de santé Hippocrate et la règle des 3 V (Vivant, Végétal, Varié) du docteur Christian Tal Schaller.
Depuis plus de 10 ans, en perpétuelle recherche, elle se passionne pour l’alimentation vivante en utilisant des produits locaux, frais et de saison, de préférence biologiques dans la mesure du possible.

Soucieuse d’une nourriture saine, économique, à partir d’ingrédients de base ; ses recettes sont innovantes, facile à réaliser, savoureuses, colorées, vivantes

 

cecile-cuisine-pour-la-vie@live.fr

 

 

   Khamsa Berrehil

khamsa-630x0.jpg

Le sourire est aussi chaud que le thé à la menthe. Celui qu'elle vous sert juste avant que ne commence la soirée. Entre bouquins, disques d'occasion et cartes anciennes, Khamsa Berrehil vous accueille aux Yeux d'Elsa. Le seul café littéraire de la ville, où l'on entend parler philosophie, mathématiques, musique, théologie ou ésotérisme. Fille de manutentionnaire algérien, Khamsa Berrehil a grandi au Havre et y a glané une licence de lettres. En 1966, "par idéal", elle repart en Algérie "participer à la construction du pays". Après vingt ans passés dans une grande société pétrolière comme responsable des ressources humaines, elle prend une année sabbatique, pense faire du conseil à Paris, mais entend parler d'une bouquinerie à vendre au Havre. Le déclic. Sa passion des livres et son goût des échanges ont fait le reste.  

 son site : cliquez 

 

Atelier musical, parents, enfants

 La musique est le bien de chacun.Chaque être humain a sa propre musique.In utéro,tout n'est que mouvements et vibrations.

Notre vie sur terre commence par un cri magistral. La toute première expression de l'être est une immense vibration, un son vocal tonitruant,  le premier souffle!

Cependant, dans nos sociétés modernes, nous avons occulté au fil des temps la culture de cette expression humaine innée. Pourtant, elle sommeille toujours en chacun de nous. Il suffit de peu de choses pour la ranimer et se surprendre soi-même avec les autres.

C'est ce que je vous propose dans cet atelier musical intergénérationnel: se réapproprier sa musique à soi.

Nous rentrerons en création par le (ou les) mode(s) d'expression qui nous convien (nen)t : la voix (parlée ou chantée ), les instruments, le geste etc....Nous serons dans la réconciliation musicale avec nous-même , avec les autres.

Musicalement vôtre

Laurence Cadou

 

 Atelier cultures du monde avec les Espagnolettes

En première partie, nous allons à la rencontre de l'âme espagnol par des chansons folkloriques,

des refrains lus, chansons populaires de Federico Garcia Lorca et chansons Tunas ( chansons étudiants).

En deuxième partie nous lirons quelques textes de poètes d'Amérique Latine: Nicolas Guillen, Pablo Neruda, Gabriela Mistral 

et interpréterons des chansons du répertoire de Mercédès Sosa, d'Atahualpa Yupanqui

 

 

Atelier Corps arc-en-ciel

  par Myriam Marilleau et Catherine Marquézy

Mettre de la couleur dans notre vie pour la faire pétiller …

 Après un dérouillage et un recentrage corporel, nous explorerons les couleurs de l’arc en ciel à travers le mouvement, l’écriture et le graphisme.

 

 

 

 

Atelier méditation dansée

 Myriam Marilleau et Dominika Sinquin

S'installer confortablement au centre de soi

  Se concentrer sur le passage du souffle dans le cœur

 Accueillir le son du violon. Devenir cette vibration.

  Entrer progressivement dans un mouvement libre,

  Entrer en danse sur les mélopées du violon,

 qui lui-même s’harmonisera aux chorégraphies des corps dans l’espace. 

 

-

 

Petites histoires d'Anne Gorny

photo-anne-gorny.jpg

 "Mes petites histoires Petites ou grandes, ces histoires sont de celles qui m’ont touché depuis une 10e d’année : histoires d’amour, hommages, petits sourires,  ruptures,  coups de gueule , déception. Que ce soit mon histoire ou celle de quelqu’un d’autre,  c’est seulement quand quelqu’un ou quelque chose me touche au plus profond que  la musique et les mots me viennent et que les deux ensemble trouvent leur place et tout leur sens. " 

Anne Gorny : piano, chant, composition 

cliquez ici pour être dirigé sur le site de Anne Gorny

 

Concert de musique classique avec Quatuor Vallone et Willem Reitsema

 Le quatuor Vallone vous propose un concert avec un programme allant du 17ème au début du 20ème siècle. A cette occasion Willem Reitsema et Franck Perrot rejoignent la formation pour jouer le célèbre Concerto n° 1 en mi majeur, op. 8, RV 269, ‘’La primavera’’ (Le Printemps) d’Antonio Vivaldi. La soirée continuera avec le premier mouvement du Quatuor à cordes no 8 en mi mineur, opus 59 no 2, de Ludwig van Beethoven. Il est le second des trois quatuors dédiés au prince Andreï Razoumovski dont il porte le nom. Le concert se terminera par ‘’ La Oracion del Torero ’’, une œuvre épique de Joaquin Turina évoquant la prière du torero avant l’entrée dans l’arène.

quatuor-vallone-1.jpg

 

Willem Reitsema

 Willem Reitsema, d’origine hollandaise, travaille au conservatoire Arthur Honegger depuis 1984, d’abord comme accompagnateur de la classe de chant, puis comme professeur de piano.La pédagogie et l’enseignement du piano sont des éléments qui lui sont chers. A côté, il est passionné de la musique baroque.Il a été organiste à l’Eglise Réformée du Havre pendant 25 ans et était fondateur et chef de chœur d’un ensemble vocal pendant une dizaine d’années dans la région du Havre, avec une ouverture particulière pour la musique baroque. Depuis quelques années il se forme au clavecin auprès de Jean Regnery au Conservatoire de Notre-Dame de Gravenchon. En tant que pédagogue, il s’efforce à sortir la pratique pianistique de l’isolement d’un instrument  seul et lance des idées pour réunir les classes de piano dans des projets d’échanges (arrangements d’œuvres pour deux pianos, 8 mains)

 

Christian Canel

"Après des études supérieures (ESCP, DECF) et un parcours de cadre en entreprise dans des fonctions opérationnelles ou financières,  je me suis intéressé de plus en plus à l’aspect humain.  J’ai eu l’opportunité de pouvoir me former aux techniques d’accompagnement et de coaching. (site : http://www.canel-coaching.fr/ )

 En 2011, j’ai découvert le Pacte Civique et, séduit par les valeurs présentées et la personnalité des fondateurs, j’ai rapidement adhéré aux 32 engagements ainsi qu’aux associations suivantes 

associations suivantes :

-SNC (Solidarités Nouvelles face au Chômage)       

http://www.snc.asso.fr/Collectif Roosevelt :      http://www.roosevelt2012.fr/collectif

        -Le PACTE CIVIQUE au Havre :Démarrage d’un groupe local : une quinzaine de personnes intéresséesUne première réunion en Avril, une deuxième prévue en Mai

 

Pour tout renseignements :                 christian.canel@orange.fr

 

Brigitte Doussin

matern-et-lait-1.jpg

Brigitte Doussin est membre de "l'association Matern'et Lait " dont l'objectif est de travailler sur le développement et la promotion du maternage. L'association propose des rencontres et ateliers autour de l'allaitement, du portage en écharpe, du massage pour bébé, de la parentalité bienveillante, des ateliers Signe avec Moi, des Bars à papas, entre autres !

Leur boutique associative offre également des articles de puériculture alternative (couches lavables, écharpes de portage, articles d'allaitement, livres, colliers d'ambre...) et un vide-grenier permanent de vêtements d'occasion (de la naissance à l'âge adulte).Elle est située à la gare d'Etainhus, près de Saint-Romain de Colbosc.
 
 
L'Épi, la monnaie locale de la pointe de Caux
 
logo-le-grain.jpg

Dans un environnement économique qui incite au chacun pour soi au détriment de tous, une monnaie citoyenne, gérée de manière démocratique, change les règles du jeu de l'économie moderne, et transforme la compétition en coopération. Elle relie les acteurs locaux respectueux de l'humain et la nature, afin de les rendre plus forts, tout en favorisant le consommateur qui réalise ses achats dans ce nouveau réseau économique.
 

cliquez pour accéder au site 

 

L'association Act'2 

capture-d-ecran-2013-05-30-a-08-18-15.png

Association  ACT'2  a pour objet de féderer les forces vives havraises sur les quartiers sud de la ville du Havre qui, par leurs activités professionnelles ou associatives,  par leur connaissance de ces dits quartiers, participent au développement et au rayonnement de ces quartiers sud de la ville du Havre.

 association collibris 

Initialement appelé Mouvement pour la Terre et l'Humanisme, Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »  La légende raconte que chaque animal se sentit concerné, que chacun à sa manière fit sa part et que la forêt fut sauvée...

cliquez pour accèder au site de l'association

 

 

Céline Grangier

celine-1.jpg

Depuis plus de trente ans, Céline Grangier explore l'univers de la naissance et de la petite enfance et partage avec les parents son expérience des Massages Bébés et de l'accompagnement doux de ce moment rare qu'est la venue d'un nouvel être humain.

Elle propose aussi un espace de partage entre femmes à travers l'univers des Tentes Rouges qu'elle anime depuis quelques années.

 

      Les Tentes Rouges :

                                                                                     tente-rouge-festival-1.jpg

Au fur et à mesure des années qui passent je me suis aperçu que dans notre société de communication, peu de femmes avaient la possibilité de parler de leur ressenti , de leur vécu intime ,lorsque j'ai entendu parler de ces espaces pourtant traditionnels consacrés à la parole des femmes, j'ai aussitôt proposé cet espace si important. « LA TENTE ROUGE ».


La tente rouge est :     -un lieu de transmission de femmes à femmes
                                   -un lieu qui invite au partage de nos vies
                                   -un lieu de parole réservé aux femmes pour échanger sur la féminité.
                                   -un lieu pour célébrer les grands événements de la vie sexuelle d'une femme : puberté, grossesse, naissances, etc …

Deux « Tentes Rouges » vous seront proposées lors du Festival du Vivant 

 

 

  Philippe Demaison :  président de l'association Les Chemins du Vivant

demaison-yacine-philippe-3-4.jpg 

Présentation Philippe Demaison

       Conférencier, Ancien président de la fédération du Scoutisme Français

Il  a été à l’origine de la création des Assises du Dialogue et de la Diversité.

Il est le président fondateur des Chemins du Vivant.

Il a écrit dans différentes revues des articles ayant très à la spiritualité.

Il a été publié sous sa direction chez Albin Michel en 2006 un ouvrage collectif  Intitulé : «  l’Islam dans la Cité. »

 

 Atelier labyrinthe

  Le symbolisme du labyrinthe, présent dans le monde indo-européen depuis des siècles, est bien connu.  Il est celui de la recherche de la Vérité ou du Réel dans le dédale des apparences  et des illusions. La vérité ici peut être entendue tant au sens métaphysique que personnel : celle de notre propre chemin de vie et de sa direction. Pour les sagesses anciennes, le labyrinthe conduit à la caverne, image du Cœur à la fois centre du monde et de l’Être, lieu traditionnel de la « re Naissance » où l’être retrouve l’essentiel de lui-même et développe ses potentialités. Par opposition, le labyrinthe est associé au sentiment de  tourner en rond, de se perdre dans  les chemins de traverses nous éloignant de  l’essentiel de notre nature. Dans le contexte traditionnel, c’est la dimension universelle du labyrinthe qui prévaut. Ainsi pouvait-il être un substitut du pèlerinage en Terre Sainte pour ceux qui ne pouvaient l’accomplir, c’est pour cela qu’il existe des labyrinthes dessinés sur le dallage de certaines églises et cathédrales. 

 L’analogie entre le labyrinthe et le pèlerinage n’est pas anecdotique. C’est un symbolisme équivalent, l’un et l’autre conduisant par-delà les limites de l’individualité qui sont ici les murs du labyrinthe à la dimension universelle du Vivant. Il s’agit encore et toujours du  voyage vers l’Un : partant de l’éloignement du multiple et de ses différentes sources d’énergies qui agissent comme des forces dérivantes (il s’agit  des forces volitives de l’âme)  vers  l’unité fondamentale du Vivant. Quant au Fil qui conduit l’individu dans le labyrinthe, il est l’image du contact avec la Source, du rapport au Principe, de la mémoire des origines. Dans la  Bhagavad-Gîtâ  Krishna affirme : « Sur Moi toutes choses sont enfilées comme un rang de perles sur un fil. » Ce Fil est celui qui pénètre et relie les mondes entre eux. Il en est le souffle sans lequel ils ne pourraient exister. C’est, encore une fois, une autre façon d’affirmer les limitations et de la dépendance  des conditions formelles de l’existence face à la dimension universelle qui habite la création. La puissance de l’Un, qui  seul, peut aider l’être à transcender l’éphémère pour rejoindre l’éternel — c’est-à-dire lui permettre de s’ extraire du  labyrinthe. 

Ainsi le Fil est-il en lui-même la clef de sortie du labyrinthe alors que la volonté  individuelle apparait, lorsqu’elle ne lui est pas reliée, une source d’égarement. 

Il en est ainsi sur le plan personnel comme pour les autres : sortir du labyrinthe dans lequel on s’égare si souvent, c’est retrouver son souffle de Vie, c’est-à-dire le sens profond de son existence.

 

                                                                       Philippe Demaison

 

 

 

    Photo de l'avant première du festival du 16 décembre 2012 à Saint Adresse
 
 

 

 

dsc-0036.jpg


dsc01905-1.jpg

 

festival-de-decembre-1.png

festival-de-decembre-2.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×