Voyages

Il ne s’agit pas d’un voyage touristique ni d’un voyage de découverte. Ce temps est une opportunité de progression personnelle au cœur d’une terre sacrée afin de  retrouver cette sacralité en nous. Le voyage que nous vous proposons est conçu dans cette intention et s’adresse prioritairement au chercheur de vérité engagé dans un chemin spirituel.

Pour ces raisons, le voyage est « accompagné » et non « organisé ». Nous avons jour par jour un programme mais pour autant vous restez responsable de votre voyage. Nous vous donnons une idée de ce qu’il est nécessaire de compter pour la globalité des frais du voyage, mais chacun se charge de la gestion de son propre budget (du choix de ses repas et de son couchage car il existe  différents niveaux de confort).

 Inscriptions et Renseignements. 

 lescheminsduvivant@gmail.com 

LE VOYAGE VERS L’UN

Retraite en Inde du 18 Janvier au 1er février 2013 

 « Sur les pas de Ramana Maharshi,  l’Inde éternelle ou la  quête de l’Un »

 Le voyage (pèlerinage, visite, etc.) en tant que pratique spirituelle est au cœur de toutes les traditions initiatiques. Elles  possèdent toutes de hauts  lieux sacrés : montagnes, animaux, fleuves, arbres, pierres, villes sacrées, tombeaux de saints ou de Prophètes.   

Le but « des chemins du Vivant » est  de faire découvrir ces lieux et leur enseignement, non pas comme une suite de « visites » hétéroclites mais comme autant d’étapes personnelles dans la quête de l’Un.  

 Dans cette perspective, ces lieux, ces enseignements,  sont autant de reflets de nous-mêmes, de notre vie intérieure. Ils sont autant d’aides et de points de repère dans notre cheminement et notre progression personnelle.

 Dans la voie soufie, il existe une forme de  voyage  dont la définition est : «  Parcourir la terre pour pratiquer la méditation et se rapprocher de Dieu », telle pourrait être  notre définition  du voyage  qui nous conduira pas à pas   à la découverte et à la reconnaissance du  patrimoine universel de la spiritualité comme notre propre héritage.

Cette perspective universelle  nous relie à la sagesse première, la tradition primordiale, fondement de toutes les religions et voies spirituelles authentiques. Ces voyages seront donc tout à la fois  ceux de la découverte et de l’approfondissement de notre propre intériorité mais aussi l’occasion de prendre conscience de la grandeur de l’héritage spirituel de l’humanité.  

Le sens du mot initiatique, « initiareallez vers » implique l’idée  de déplacement.  Il s’agit  essentiellement d’un cheminement intérieur, le voyage en « Terre sacrée » est celui d’un retour vers le Centre de soi-même : ce point foyer où se relie en nous le particulier et l’universel. C’est par cette analogie seule que l’on peut percevoir tous les aspects symboliques du voyage au fil des diverses traditions.

 Il ne s’agit pas d’un voyage touristique ni d’un voyage de découverte. Ce temps est une opportunité de progression personnelle au cœur d’une terre sacrée afin de  retrouver cette sacralité en nous. Le voyage que nous vous proposons est conçu dans cette intention et s’adresse prioritairement au chercheur de vérité engagé dans un chemin spirituel.

Pour ces raisons, le voyage est « accompagné » et non « organisé ». Nous avons jour par jour un programme mais pour autant vous restez responsable de votre voyage. Nous vous donnons une idée de ce qu’il est nécessaire de compter pour la globalité des frais du voyage, mais chacun se charge de la gestion de son propre budget (du choix de ses repas et de son couchage car il existe en Inde différents niveaux de confort).

 La première semaine du 18 au 24 Janvier sera consacrée à la découverte de l’authentique tradition  hindoue et de sa civilisation. La semaine se partagera entre les enseignements fondamentaux des symboles majeurs de cette Tradition  et la visite de temples reliés à ces enseignements (Mahabalipuram, Chidambara, gangaikondacholapuram.

Dans le cycle des différentes révélations, la tradition Indoue est proche de la tradition primordiale de part sa longévité, mais aussi par la préservation d’une partie de ces enseignements même si il existe comme partout ailleurs de multiples déviations et « Contrefaçons » de cette tradition, en particulier en occident.

De nombreuses personnes qui vont en Inde ignorent le plus souvent les bases même de cette tradition et son symbolisme alors que de part sa proximité avec la tradition primordiale, elle possède des connaissances qui peuvent être d'une grande utilité aux êtres humains de notre époque noyés dans la confusion du kali yuga (âge de fer ou des ténèbres) et ses multiples altérations de la spiritualité. 

 Le dépôt contenu dans cet héritage a donc une très grande valeur pour le chercheur de vérité et peut nous aider à retrouver les priorités, les certitudes, l'ordre du Vivant. Avec Son aide, nous essaierons de prendre, au mieux, connaissance et conscience de cet héritage. 

 

Par ailleurs, nous pratiquerons la méditation du Vivant ainsi que des postures physiques en préparation de la  retraite. Nous ferons halte en bord de mer pour savourer quelques instants de repos.

 

La deuxième semaine du 25 au 30 janvier se déroulera à Tiruvanamalai. Elle sera consacrée à la retraite spirituelle proprement dite au pied la colline sacrée d’Arunachala.

 Elle se partagera entre la découverte des enseignements de Ramana Maharshi leur relation avec les enseignements du Vivant et la pratique intensive de la méditation.

Nous pratiquerons la marche à pied rituelle autour  de la montagne et visiterons les lieux de vie et de méditation de Ramana Maharshi. 

 

Qui suis-je ?

 L'enseignement  et les pratiques de la retraite porteront sur la question de la quête du Soi : Qui suis-je ? et de ses répercussions dans notre cheminement intérieur et notre développement personnel.

 Cette interrogation que tout être s’est posée au moins une fois dans sa vie  est le point de rencontre obligé avec nous même. En transformant cette question en investigation spirituelle comme l’a enseigné le sage hindou Ramana Maharshi,  cette interpellation nous permet d’interrompre le flux incessant de la vie  et de nous recentrer  sur l’essentiel. Pour qui et pourquoi consumons-nous notre capital de vie ?

 La découverte progressive des réponses à la question du « qui suis-je ? »  est au cœur de toute progression individuelle. Ne sommes-nous que les enfants de nos parents, le produit de notre culture ? Sommes-nous ce corps, cette âme ? Sommes-nous le résultat de nos désirs et de nos frustrations, de l’ensemble de nos émotions ? Sommes-nous le fruit de nos pensées : sommes nous tout cela et autre que cela ? 

 « Qui suis-je ? » est le partenaire incontournable de toute méditation initiatique : il nous invite à découvrir peu à peu le sens réel de notre vie. Il accompagne notre pratique méditative en l’évidant de ses illusions.

Car cette interrogation — qui est au cœur de tout enseignement spirituel authentique : des murs du temple de Delphes : « Connais toi-même » à cette parole prophétique : « Celui qui connaît son âme, connaît son Seigneur » —  demeure l’éternelle clef de la connaissance du Vivant.

 Cette quête n’a pas pour but de nier quelques aspects de nous-mêmes, elle nous invite simplement à ne pas rester bloqués dans les entraves de nos limitations, à ne pas brider notre potentiel afin que, tel un fleuve libre, nous rejoignions l’océan du Vivant.

 Mais à l’évidence, cette interrogation dérange car elle demande de nous regarder  avec lucidité : qui nous sommes, là où nous en sommes ? Répondre à cette question avec sincérité,  c’est évidemment  mettre à jour nos dépendances. Mais peut-on évoluer sans  prises de conscience ?

 Comment obtenir un bien-être stable, une paix intérieure durable, sans lucidité, à la fois, de nos limites et de notre potentiel d’infini ? Peut-on être pleinement soi-même sans savoir quel est notre rôle dans ce monde, notre part d’accomplissement ?

 Notre bonheur véritable ne réside t-il pas  dans la connaissance intime et profonde que nous pouvons apporter en guise de réponse à la question qui suis- je ?

 La retraite ainsi que les enseignements sont placés sous la direction de Philippe Demaison.

Pour les détails pratiques, merci de contacter lescheminsduvivant@gmail.com

Les dates : du 18 janvier au 1er février 2013.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×